les origines et les recettes de la fougasse

La fougasse est un grand classique de la cuisine du Sud de la France, que dis-je ! Un incontournable, mais derrière le mot « fougasse » se cachent mille et un secrets et autant de recettes allant de la fougasse salée à la sucrée en passant par une pâte briochée comme feuilletée… On va tente de brosser ici un petit tour du Sud de la France pour vous faire saliver et aussi envie de tenter les recettes à la maison 🙂

Comme vous pouvez vous en douter, le mot fougasse ne revêt pas la même réalité, et donc la même recette, que l’on soit à Noël en Provence en train de déguster une pompe à huile, ou bien de se délecter de fleur d’oranger à Aigues-Mortes, ou encore savourer les grattons qui ornent la pâte feuilletée d’une belle fougassette de Nîmes !

Les origines de la fougasse

Au départ, la fougasse, est un prétexte, un leurre. Je m’explique. Le boulanger allumait son four et vérifiait la température en y cuisant un pâton brioché qui servait d’encas à ce même boulanger. Puis, comme on y prit goût, la fougasse s’est quelque peu embourgeoisée: et voilà qu’on y mit des anchois, des olives, des grattons (de porc ou de canard)… et que l’on y prêta une attention telle, que celle-ci se vit « sculptée ». De ronde comme le pain, elle devint plus allongée, avec des ouvertures entaillées. Le pain provençal est toujours de la même base: de la farine bise, de la levure, de l’eau et de l’huile d’olive !

On trouve la fougasse et ses variations dans tout le sud de la France: de la Côte d’Azur avec la fougassette sucrée de Grasse, à la fouace du Rouergue, en passant par la fougasse d’Aigues-Mortes (à se damner !), ou encore la focaccia corse, vous l’aurez compris la fougasse est une INSTITUTION et ce, depuis le Moyen-Age.

Alors, comment pâtisser quelques recettes de fougasse à la maison ?

La fougasse salée, quelques idées recettes

N’hésitez-pas à cliquer sur les images, vous arriverez directement sur les articles de blogs dont on est fan et d’où sont issues ces superbes recettes 🙂

Tout d’abord, il vous faudra choisir votre camps: celui de la fougasse à pâte « à pizza briochée » ou la pâte feuilletée. J’avoue que le côté brioché est bien plus simple à façonner à la maison ! (je vous ai déjà dis que j’avais plié un robot en tentant de faire une pâte feuilletée !?! #voilàvoilà)

A y être, en faisant une belle fougasse briochée salée, allons-y gaiement en y intégrant à la fois les olives, les lardons et même quelques herbes de Provence sans oublier de bien faire monter la pâte ET de la dégazer ! Comme vous le verrez sur les différentes recettes choisies ici parmi nos blogs chouchous, la boulange de la fougasse ne prend pas forcément beaucoup de temps, tout au plus 15 minutes avec 20 minutes de cuisson, par contre un temps de repos d’au moins 20 minutes à 2 heures selon les recettes (cliquer sur l’image pour arriver sur les recettes).

recette fougasse gorgonzola et romarin

Fougasse tomate cerise et ricotta

Sans oublier donc la fameuse fougasse aux grattons à pâte feuilletée, appelée aussi fougasse de Nîmes… une tuerie ! Pour ma part, j’ai toujours le réflexe de garnir mes apéros de fougasse de Nîmes aux grattons, d’ailleurs, n’hésitez-pas à la savourer en repas aux côtés d’une salade verte.

La fougasse sucrée, de la fouace d’Aveyron à la fougasse d’Aigues-Mortes

N’hésitez-pas à cliquer sur les images, vous arriverez directement sur les articles de blogs dont on est fan et d’où sont issues ces superbes recettes 🙂

La fougasse sucrée, c’est carrément l’autre pendant qui nous (me) fait craquer et qui reste un dessert simple, élégant, le parfait compagnon d’une coupe de fruits frais.

La fougasse, pour quelqu’un du Sud, c’est un peu notre brioche à toutes et à tous à la crème et aux fruits, le royaume ou couronne parsemée de gros sucre, et que l’on voit couvrir les étals tout au long de l’année.

Parmi celles-ci, on en notera 3 particulièrement emblématiques: la fougasse catalane à la crème et agrémentée de fruits frais, la fouace d’Aveyron, ainsi que la fameuse fougasse d’Aigues-Mortes (qui a crû déceler ici une note de fierté !?!). Toutes ces fougasses sucrées ont un point commun, celui d’avoir dans leur recette de l’eau de fleur d’oranger comme ingrédient.

fouace-aveyronnaise-recette

 

Pour ce qui est des fougasses salées, j’ai comme l’impression que celles-ci sont assez accessibles pour être faites maison. Notez, qu’il vous faudra impérativement goûter une fougasse de Nîmes, dès que vous viendrez en week-end dans la cité romaine, ou dans le Gard, la recette étant un classique de l’ensemble des boulangers du département.

Par contre, en ce qui concerne les fougasses sucrées, c’est une toute autre affaire ! En effet, le dosage de l’eau de fleur d’oranger, de sucre, de beurre relève quand même pratiquement de la magie, tant on peut imaginer aisément le tour de passe-passe qu’il faut faire pour transformer des ingrédients a priori un peu lourds, pour en faire un dessert d’une légèreté absolue !!!

Si vous vous rendez à Aigues-Mortes, deux boulangeries se challengent pour faire la meilleure fougasse d’Aigues-Mortes, la pâtisserie Poitavin et la pâtisserie Olmeda. J’ai fait définitivement mon choix, et j’ai systématiquement le réflexe d’apporter ce dessert lorsque je suis invitée à un dîner entre amis. Je vous invite à goûter celle-ci dans les deux officines, et me dire votre choix 🙂

A très vite !

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *






*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.